Google lance un outil de migration Notes vers Google Apps.

Que les choses soient claires, je pense que le rôle de Google est très important et loin de moi de remettre en cause l’intérêt que je porte à leurs produits mais là je me devais de réagir. Pas sur le produit en lui même mais sur le choix initiale de Lotus Notes.

Oui, c’est une appli pour récupérer courriers, contacts, agendas…. mais là ou je suis étonné, c’est à propos de ces 50 000 utilisateurs Notes qui ont migrés vers Google Apps.Très sincèrement on peut s’intérroger sur le fait qu’une entreprise utilise Lotus Notes uniquement pour la messagerie, l’agenda, et les contacts. Je met hors de cette remarque le nouveau Lotus Foundation Pack qui lui s’adresse aux PME et pour une somme minimme permet d’avoir un serveur de messagerie sécurisé.

Lotus Notes est un outil groupware si vous l’utilisez uniquement pour la messagerie, l’agenda partagé et le carnet d’adresse c’est un pur gâchis ! Exchange ferait tout aussi bien l’affaire, pire encore des produits gratuits également ! Donc on peut s’interroger sur ces 50 000 comptes migrés.Alors, c’est peut être une solution mixte, les applications spécifiques tel que le Workflow restent sous Lotus Notes et la messagerie est migrée sur Google… Pourquoi mixer ces deux environnements ? D’autres applis présentes dans ces entreprises ont pu être migrées vers Google Apps, oui possible mais dans ce cas il ne faut pas présenter la chose comme terminée une fois les messageries migrées car il faut reconstruire les applications dans Google Apps.Soyons clair, oui cette application est certainement très bien pour migrer des clients de messagerie sur Google Apps et les outils Google sont très puissants !

Ce qui me choque, j’insiste, c’est pourquoi ces clients ont utilisés Domino ? Avaient ils modifiés les boites aux lettres pour avoir certaines spécificités car c’est une des nombreuses possibilités de Lotus Domino.

C’est le travail du responsable groupware de tirer toute la quintessence des produits Lotus Domino  (ou de l’administrateur) et  de développer des applications pour répondre aux attentes du client et non laisser cet outil à 25% de ses capacités = la messagerie.

Voici le lien sur l’article de Google = http://googleenterprise.blogspot.com/2009/07/switching-to-google-apps-from-lotus.html

Ce qui serait intéressant, ce serait de comparer le niveau de sécurité après cette migration car je vous le rappel Lotus Domino répond à toutes les certifications de sécurité existantes ou presque !

A l’heure ou le client Lotus Domino, se "WEB-I-ISE" avec des widgets qui peuvent s’installer dans les boîtes aux lettres on peut réfléchir à deux fois sur certains choix.

J’espère à la rentrée faire un article ou peut être même une page d’exemples d’applications que l’on peut mettre en place dans une entreprise pour ne pas utiliser cet outil uniquement dans le cadre de la messagerie.